Montmachoux

MONTMACHOUX

 

Au VII√®me si√®cle, Montmachoux n'√©tait qu'un hameau d√©pendant de la seigneurie d‚ÄôEsmans, commune proche. Au VIIIe si√®cle, la commune s'appelait Monte Michao (Mont-Saint-Michel)¬†¬† , d'o√Ļ¬† aujourd‚Äôhui le nom de ses habitants " Michaomontois"

Un ch√Ęteau-fort existait au sommet de la petite colline qui surplombe le bourg actuel. En 1810, on en voyait encore quatre tourelles en ruines.

L'Eglise Saint Martin aurait √©t√© une d√©pendance de ce ch√Ęteau. Elle existait tr√®s certainement d√©j√† au XIe si√®cle puisqu'en 1177 le pape Alexandre III confirme √† l'abbaye de Saint-Germain-des-Pr√©s, ses droits √† pr√©senter le pr√™tre desservant les √©glises d'Esmans et de Montmachoux qui est demeur√©e une d√©pendance de la seigneurie d'Esmans jusqu'√† la R√©volution. ¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†

Eglise Montmachoux

Le village a été érigé en paroisse en 1665 et ce registre paroissial donne en effet comme limite sud-est de la seigneurie d'Esmans, la seigneurie de Montmachoux.

Toutes les constructions anciennes du village sont en pierres de grès (de Fontainebleau) qui à l'époque étaient tirées par les carriers, soit de derrière l’église soit de la Montagne Guenin (à 1km).

Les Croix de Saint Eloi et de Saint-Constant, associ√©es √† d'autres croix install√©es ¬†autour du village, ont donn√© lieu √† la cr√©ation de deux chemins de randonn√©e, qui permettent de d√©couvrir les paysages du G√Ętinais.

La Croix de Saint Eloi MAire

A noter, jusque dans les années 1950, on trouvait une dizaine de vignes. Il n'en reste actuellement que deux.

A VOIR AUSSI :

 La mare du Bellanger (Au pied de l’église)

Puits des beaux pins

La ferme de l'Autruche Rieuse

Le puits des Beaux Pins