Forges

Forges

Eglise Saint-Baudel (XIIIe - XVIIe et XVIIIe siècles)

Le choeur de cette église bâtie en grès, meulière et enduit, possède deux travées, de style gothique comme le chevet et ses fenêtres, bien que l’entrée principale avec entablement et consoles ait été restaurée en style roman. La découverte d’un opus spicatum dans le mur nord laisse à penser qu’au XIe siècle, les forgeois disposaient déjà d’un lieu de culte. L’intérieur recèle une cloche en bronze de 1544, des fonds baptismaux en marbre et cuivre du XVIIe siècle, une statue de Saint Baudel en bois peint du XVIIe siècle, une pierre tombale particulière, une crédence en bois et marbre du XVIIIe siècle et un vitrail représentant Saint Charles Borromée (1930).

Château de l’Assomption (1778 et XIXe siècle)

Construit en pierre à l’emplacement d’un ancien manoir féodal par l’architecte Pierre Desmaisons et sur commande d’André-Charles Debonnaire, le château ne comprend à l’origine que la partie centrale avec ses deux avancées. Au XIXe siècle, deux ailes comprenant l’escalier et la grande salle à manger sont ajoutées par Jules Guichard. Lors de la guerre (1914-1918), sa fille Suzanne présidente de l’Union des Femmes de France (une des associations à l’origine de la Croix-Rouge française) transforme le château en hôpital militaire. Madame Essig, dernière propriétaire, à la mort de son mari en 1948 décida de léguer sa propriété aux soeurs de L’Assomption.